Randonnez léger en
Laponie finlandaise

Essayez la toute nouvelle activité sportive tendance en Laponie : partez en pleine nature avec rien d'autre qu'un petit sac à dos, pendant que le reste de votre équipement est acheminé jusqu'à votre prochain hébergement.

 

Texte de Fran Weaver.
Photos de Tim Bird.

Le sommet de la colline de Keimiötunturi dépourvu d'arbres offre de superbes vues panoramiques sur les forêts préservées et les lacs chatoyants de Laponie. Le kaléidoscope de couleurs automnales, appelé « ruska » en finnois, illumine la Laponie au début du mois de septembre, ce qui en fait l'une des meilleures saisons pour explorer cette dernière grande région sauvage d'Europe.

Les meilleurs itinéraires de randonnée de Laponie offrent, à intervalles réguliers, des abris qui peuvent être utilisés librement, ainsi que des emplacements pour feu de camp avec du bois fourni.

Les randonneurs souhaitant explorer les hautes collines de Laponie transportent généralement toutes leurs affaires, en grimpant péniblement les collines tels des tortues géantes affligées d'énormes sacs à dos, de lourdes tentes, de matériel de cuisine et de nourriture déshydratée peu appétissante. Désormais, les randonneurs ont la possibilité de voyager léger grâce au programme « Village to Village », via lequel des entreprises locales collaborent pour proposer des voyages organisés aux amateurs de plein air, qui apprécient néanmoins une bonne nuit de sommeil et le meilleur de la cuisine locale.

« De nos jours, les gens apprécient toujours les longues randonnées, mais ne souhaitent plus tellement transporter tout leur équipement à longueur de journée », déclare le guide nature Hannu Rauhala.

Après une longue journée de randonnée

Notre « randonnée légère » nous mène à travers les collines du parc national de Pallas-Yllästunturi, à 200 kilomètres au nord du cercle polaire arctique et à une heure de route de l'aéroport de Kittilä. Cet immense parc est dominé par une chaîne de hautes collines de 90 km de long, bordée de forêts naturelles immaculées et de lacs bleus.

« Pallas-Yllästunturi est idéal pour des randonnées de plusieurs jours. Les petits villages situés à l'extérieur du parc disposent d'un réseau d'hôtels et de chambres d'hôtes convenablement espacés pour permettre aux randonneurs de profiter de randonnées à la journée de 15 à 25 kilomètres » explique Hannu Rauhala.

Quelle direction prendre ? Des panneaux clairs le long des itinéraires Village to Village permettent de s'orienter facilement.

« Lorsque vous randonnez entre les différents hébergements, vous pouvez profiter d'une bonne cuisine, rencontrer des locaux et écouter leurs histoires, ce qui s'avère très intéressant pour les visiteurs étrangers. La chance de profiter du confort, des saveurs locales et de la nature si particulière, de la lumière et du silence de la Laponie séduit particulièrement les visiteurs d'Europe centrale, et de nombreux jeunes Finlandais également », dit-il.

La société Felltrek de Hannu Rauhala constitue un maillon essentiel du programme Village to Village, et propose des activités en extérieur guidées ainsi qu'un hébergement confortable dans une ferme familiale près du lac Jerisjärvi. Le fait que l'épouse de Hannu, Anne Paaso, soit une excellente cuisinière, est un véritable avantage, comme nous avons pu le découvrir en descendant affamés du Keimiötunturi pour déguster du poisson frais, des baies et des champignons.

L'équipement pour la journée de randonnée rentre dans un petit sac à dos confortable à porter.

Des athlètes de triathlon en voyage

Nous dînons en compagnie de quatre voyageurs courageux originaires d'Allemagne et de Belgique, qui viennent réaliser un triathlon en Laponie en associant deux jours de randonnée, deux jours de vélo, et deux jours de canoë. « Cela a été formidable de pratiquer ces trois activités différentes dans un environnement aussi sauvage et naturel », déclare Siegfried Thiel de Wittenberg, dans la région est de l'Allemagne. « Nous avons particulièrement aimé faire du vélo sur des routes sans aucune circulation, en appréciant la paix et la tranquillité de la Laponie. »

Pour notre journée de randonnée suivante, nous faisons équipe avec un groupe de visiteurs suisses qui se décrivent eux-mêmes comme fans de la Laponie. « Ces collines sont très différentes de nos Alpes », déclare David Perniceni. « Nous sommes venus plusieurs fois ici pour des randonnées à ski, et vous pouvez être sûr d'y trouver de la neige tout l'hiver ; mais c'est la première fois que nous venons alors qu'il n'y a pas du tout de neige. Le sentiment que l'on ressent dans les vastes espaces sauvages de Laponie est le même, mais les couleurs des paysages sont vraiment belles à cette époque de l'année », explique-t-il.

Au cours d'un pique-nique auprès d'un vieux refuge de gardien de troupeau de rennes, Hannu Rauhala explique comment le programme Village to Village aide les entreprises en Laponie en invitant les visiteurs à découvrir les services locaux en dehors de la saison de ski et de Noël. « Les mois d'août et de septembre sont définitivement les meilleurs mois pour partir en randonnée dans la région », déclare-t-il.

En automne, les collines du parc national de Pallas-Yllästunturi offrent des vues splendides sur des forêts aux mille couleurs et de jolis lacs.

L'air le plus pur d'Europe

Les voyages organisés permettent aux randonneurs d'être accompagnés d'un guide ou de partir seuls, à l'aide de cartes détaillées. Pour notre journée de randonnée suivante, Hannu nous oriente vers les collines de Pallastunturi, en nous assurant que les sentiers sont bien balisés, même dans les parties les plus reculées de notre itinéraire.

Sur notre chemin le long de collines et vallées aux mille couleurs, nous apercevons la faune de l'Arctique : hiboux, lagopèdes muets, bruants des neiges, et toujours plus de rennes. Au sommet venteux de la colline de Taivaskero, le plus haut sommet du parc avec 807 mètres, un monument marque l'endroit où, en juillet 1952, une flamme olympique a été allumée à l'aide des rayons du soleil de minuit. La flamme a été transportée par plus de 1 000 coureurs qui se sont relayés dans toute la Finlande, jusqu'aux jeux qui se tenaient à Helsinki cet été-là.

Nous sortons nos paniers repas près d'un refuge kota en forme de tipi à Rihmakuru, surplombant une vallée boisée. La randonnée nous a donné soif, mais nous pouvons nous hydrater et remplir nos bouteilles dans le ruisseau en bas du refuge, puisque l'eau fraîche et cristalline de ces ruisseaux de montagne est suffisamment propre pour être bue. Les données de la station météorologique située au sommet de la colline voisine de Sammaltunturi montrent que l'air dans cette partie de la Laponie finlandaise est le plus pur d'Europe.

Une récompense bien agréable

En suivant la piste le long des collines élevées entre Pallas et Hetta, nous atteignons une nouvelle cabane en bois impressionnante à Nammalakuru. La moitié de la cabane peut être réservée par des groupes, tandis que l'autre moitié est une hutte sauvage ouverte, où chacun est libre de rester et de dormir sur de simples plates-formes en bois. Un poêle à bois, un réchaud à gaz et des toilettes sèches extérieures sont à la disposition des randonneurs.

Des installations gratuites offertes par les autorités des parcs nationaux (Metsähallitus) de Laponie permettent aux randonneurs courageux de partir explorer ces contrées sauvages en passant la nuit dans de simples cabanes le long de la route. Un groupe de marcheurs fait griller des saucisses sur un feu de camp, ayant choisi de s'installer pour la nuit, bien soulagés d'avoir déposé leurs énormes sacs à dos.

Plutôt que de partager la cabane avec d'autres randonneurs couverts de sueur, nous empruntons un chemin descendant les collines, jusqu'au village de Raattama. Notre hébergement à la ferme d'élevage de rennes Porotilamajoitus Autto se situe sur un coude de la large rivière Ounasjoki. Après avoir dégusté un généreux ragoût de rennes traditionnel et du poisson savoureux, il nous reste juste assez de temps pour une courte excursion en canoë le long de la rivière avant le coucher du soleil.

Hannu Rauhala de Felltrek aide les randonneurs du programme Village to Village à choisir un itinéraire pittoresque jusqu'à leur prochain hébergement.

Après un sauna relaxant, nous sortons de notre cocon pour observer le ciel nocturne. Les étoiles brillent, la température a chuté, il devrait geler cette nuit. En regardant les collines obscures, nous n'envions pas du tout les randonneurs qui campent là-haut.

Au premier point le plus haut de notre randonnée, nous nous retrouvons complètement seuls, à l'exception d'un petit troupeau de rennes timides.

Après des jours éreintants, des nuits confortables

Grâce à un réseau croissant de prestataires de services, les randonneurs peuvent désormais explorer les collines sauvages balayées par le vent de l'ouest de la Laponie, équipés d'un sac à dos léger, puis profiter chaque nuit d'un lit confortable et d'une cuisine maison dans des hébergements locaux.

  • Les forfaits Village to Village offrent une nouvelle façon d'organiser des randonnées de plusieurs jours à travers les forêts et collines sauvages du parc national de Pallas-Yllästunturi en Laponie finlandaise, avec des nuits dans des hébergements confortables. Plus besoin de transporter tout votre équipement avec vous chaque jour.
  • Différentes agences, notamment Felltrek, Feel the Nature et Natura Magister, proposent des excursions personnalisées (randonnée, vélo ou canoë) comme le programme Village to Village dans le parc national de Pallas-Yllästunturi.
  • Safartica propose chaque année, en août et septembre, des randonnées guidées en groupe de 3 à 6 jours en Laponie.

Cet article a été publié pour la première fois dans le magazine de bord mensuel Blue Wings de Finnair, en septembre 2015.